J’y vis plus, mais min coeur y est !

La grande grève de 1948
16 mars, 2014, 21:26
Classé dans : FILMOGRAPHIE
Image de prévisualisation YouTube

Rien à déclarer ! Dany BOON le retour !
21 février, 2010, 11:12
Classé dans : FILMOGRAPHIE,VIDEOS

On l’attendait et voilà c’est partiii !Le tournage a démarré avec Benoît Poelvoorde, Karin Viard…

Rien à déclarer ! Dany BOON le retour ! dans FILMOGRAPHIE 19250992

C’est à Macquenoise qui à une époque lointaine appartenait au Seigneur de CHIMAY (je m’souviens de ch’te bière que j’ai bu quand j’ai eu min permis, une bleue pour le code et une rouge pour eul’permis !) que le tournage a démarré.

Le film évoque l’ouverture des frontières, en 1993. Francophobe de père en fils et douanier belge, Ruben Vandevoorde (Benoît Poelvoorde) se voit contraint et forcé d’inaugurer la première brigade volante mixte franco-belge. Son partenaire n’est autre que Mathias Ducatel (Dany Boon), voisin de douane et ennemi de toujours. Cela n’est pas sans rappeler l’ouverture des frontières entre 1992 et 1993.

800px-Macquenoise_V1aJPG dans VIDEOS Macquenoise place de l’Eglise(sources : Wikipédia)

Le décor de la douane est entièrement construit, grâce au tournage de Bienvenue chez les Ch’tis Dany peut se le permettre.

Ainsi le chef décorateur s’est inspiré d’une carte postale représentant les douanes de MENTON.(sources l’Ardennais)
487595-0

 

Il a bien changé le poste-frontière depuis qu’Alain Veissier y a posé ses valises ! Dany Boon a, une nouvelle fois, fait confiance au chef décorateur de « Bienvenue chez les Ch’tis » et lui a confié une mission bien précise : faire de Macquenoise l’endroit idéal pour tourner « Rien à déclarer ».
Et ce n’était pas joué d’avance car selon le décorateur, Dany Boon n’aimait pas du tout l’endroit. « Il le trouvait trop vide » se souvient Alain Veissier qui a donc remédié au problème. « Le film va se tourner dans une rue qui fait 150 mètres, entre le chalet des douanes françaises et les douanes belges. Il y avait environ 100 mètres de façades, on en a construit autant, histoire de remplir l’espace ». Et ce qui restait a été relooké pour donner au site une ambiance de carte postale des années 70, très colorée, à l’image du café tenu par Marianne Tonglet. « La façade a été entièrement refaite et dans les prochains jours, ils vont commencer l’intérieur. Il va y avoir une cloison entre le bar et la salle qui sera transformée en magasin de chocolat ».
Du changement, il y en a aussi sur la façade du « Café de la douane » qui deviendra « Le Cocardie », un nom qui ne plaît pas forcément à la propriétaire des lieux, Bénédicte Fortemps. « C’est pas terrible, je trouve que ça sonne trop français. Eux disent que non alors je les laisse dire… ».
Hier, c’est sous un épais manteau de neige que Dany Boon est venu voir l’avancement des travaux. Comme un fait exprès, quelques scènes du film seront tournées sous la neige. Un gain de temps ? Pas vraiment car pour des raisons techniques, s’il reste de la neige dans quinze jours, le site devra être déneigé puis « réenneigé » de manière artificielle. « C’est pour être raccord, on ne peut pas laisser de place au hasard ». D’ailleurs, hier après-midi, Dany Boon avait rendez-vous avec une entreprise qui fabrique… de la neige biodégradable. (l’Ardennais)

 

 

Voici des liens qui vous en diront plus encore sur ce futur film, c’est dire si Dany est regardé à la loupe ! Quelle pression !

Un bel article sur les figurants qui participeront au tournage sur eul’ Voix du Nord

Un autre sur la famille RENAUX et leur tranche d’histoire de douaniers à HIRSON-FORÊT, Macquenoise

 VIDEO ! Vous retrouverez la conférence de presse que Dany a donné sur Allociné.fr.

Et un dernier sur BUZZ24.be,

COUCOU à nos amis belges par la même occasion !
731366

 

 

 

 



Moi, Louis, enfant de la Mine (20h55 France 3)
17 septembre, 2009, 22:29
Classé dans : FILMOGRAPHIE

Moi, Louis, enfant de la Mine (20h55 France 3) dans FILMOGRAPHIE 000a

Réalisateur :

Thierry Binisti

Acteur :

Morgan Sarpaux
( Louis )
Arthur Vaughan Whitehead
( Charles )

   2007 - 90 min

 

C’était ce soir ( jeudi 17 septembre 2009) sur France 3, vous pouvez retrouver également un article que j’ai déjà écrit sur la catastrophe de Courrières dans la catégorie « UN PEU D’HISTOIRE »

 

A Courrières en 1906, Louis, fils de mineur, descend pour la première fois dans la mine. Une terrible catastrophe va l’emprisonner sous terre durant plusieurs semaines, contraignant l’enfant à manger jusqu’à son col de chemise pour tenter de survivre. A la surface, son ami Charles, fils de l’ingénieur en chef des mines de Courrières, découvre avec consternation que son père soutient la direction dans sa décision de fermer des puits par lesquels d’éventuels survivants pourraient remonter. Trois semaines après le drame, treize miraculés font leur apparition. Parmi eux se trouve le jeune Louis, que ces 21 jours d’angoisse ont radicalement transformé. Il se sent désormais solidaire des mineurs et refuse de renouer avec le fils de celui qui les a lâchement abandonnés…
http://www.dailymotion.com/video/x37yzn



Suite de bienvenue chez les Ch’tis
2 avril, 2008, 8:09
Classé dans : FILMOGRAPHIE
« Bienvenue chez les Ch’tis » aura une suite !
Suite de bienvenue chez les Ch'tis dans FILMOGRAPHIE chtis
Les producteurs n’ont pas perdu de temps et comptent bien rebondir sur le succès énorme que rencontre le film pour tourner rapidement une suite. Pour le moment, le titre à déjà été choisi, « Les Ch’tis din l’Midi », ainsi que le lieu de tournage : Cassis. La production, qui travaille déjà sur le scénario du film, est à la recherche d’une centaine de figurants de tout âge de la région du Nord.
Aussi, Delta FM, la radio leader sur le littoral dunkerquois (et à Bergues !!!), qui a fortement couvert l’évènement (tournage à Bergues, avant 1ère à Dunkerque, retombées du film…) a été choisie pour servir de support de communication pour l’appel à ce nouveau casting.
Si vous êtes intéressés pour jouer en tant que figurant, notez, avant de répondre au formulaire ci-dessous, qu’il faut être disponible cet été entre le 15 juillet et le 15 août 2008. Les scènes seront tournées à Cassis et sur les plages de la Méditerranée. Tout est pris en charge (transport, hôtel, repas et prestations de figurant).

 

Pour vous inscrire au casting, cliquez ici

(Ceci était un pichon d’Avril de DELTA FM ! Moi-même j’ai marché d’dans bien sûr ! )



CA COMMENCE AUJOURD’HUI
2 mars, 2008, 22:43
Classé dans : FILMOGRAPHIE

CA COMMENCE AUJOURD'HUI dans FILMOGRAPHIE 033865_af

Date de sortie : 12 Mars 1999

Réalisé par Bertrand Tavernier
Avec Philippe Torreton, Maria Pitarresi, Nadia Kaci   fleche_bleue dans FILMOGRAPHIEPlus…
Genre : Drame

Durée : 1h 57min

Fils de mineur, Daniel Lefebvre est directeur d’une ecole maternelle a Hernaing, pres de Valenciennes. Il exerce son metier avec passion dans une region qui fut riche et qui maintenant est rongee par le chomage. Un soir, Mme Henry vient chercher tres tard sa fille Laetitia. En voulant l’embrasser, elle s’ecroule ivre morte. Prise de honte, elle s’enfuit abandonnant sa fille et son bebe. Daniel decide de raccompagner les enfants chez eux malgre le reglement qui interdit de telles initiatives. Cet incident l’amene a radicaliser son action et ses prises de position.

    Voilà,  une chronique sociale de ch’ Nord qui forcément dépeint notre région de manière sinistre, mais elle a le mérite de soulever des points importants qui sont bien réels, ne nous fermons pas les yeux, la pauvreté existe et fait des ravages partout. J’adooore Philippe TORRETON pour son engagement, ses idées et ses choix de rôle d’acteur qui ne sont jamais anodins.

cliquez ci-dessous pour voir la bande annonce :

3

 

 



LA VIE EST UN LONG FLEUVE TRANQUILLE
2 mars, 2008, 22:26
Classé dans : FILMOGRAPHIE

LA VIE EST UN LONG FLEUVE TRANQUILLE dans FILMOGRAPHIE 006994

Date de sortie : 03 Février 1988

Réalisé par Etienne Chatiliez
Avec Hélène Vincent, André Wilms, Christine Pignet   fleche_bleue dans FILMOGRAPHIEPlus…

Genre : Comédie

Durée : 1h 30min.

 Dans une petite ville du nord de la France, deux familles nombreuses, les Le Quesnoy et les Groseille, d’origines bien différentes, n’auraient jamais du se rencontrer. Mais c’était sans compter sur Josette, l’infirmière devouée du docteur Mavial, amoureuse et lasse d’attendre qu’il quitte sa femme. Dans un moment d’égarement la douce infirmière a échangé deux nouveau-nés, un Groseille (les pauvres) contre un Le Quesnoy (les riches), pour se venger de la vie et du docteur. Comprenant que Mavial ne l’épousera jamais, elle révèle le-pot-aux roses aux deux familles…

Souvenir de Lycée : un copain de ma classe m’a dit que des scènes de ce film se sont tournées chez lui à Hénin…Ben j’ai eu du mal à le croire ! 

Allez, une scène d’anthologie !

http://www.dailymotion.com/video/x1u55d



Quand la mer monte…
2 mars, 2008, 20:02
Classé dans : FILMOGRAPHIE

Quand la mer monte... dans FILMOGRAPHIE AfficheMonde3

 

Durée : 1h 33min.

Année de production : 2004

Réalisé par Yolande Moreau, Gilles Porte Avec Yolande Moreau, Wim Willaert, Olivier Gourmet fleche_bleue dans FILMOGRAPHIEPlus…

Genre : Comédie

Irène est en tournée avec Sale affaire, un one woman show, dans le nord de la France. Elle rencontre Dries, un porteur de géants… C’est le début d’une histoire d’amour ! Histoire d’amour, qui a d’étranges résonances avec le spectacle qu’Irène joue sur scène…

Ce film a obtenu 2 césars, vous avez un lien vers le site du film en cliquant sur l’affiche qu’il vous faut absolument aller voir !!! Eh oui ! Avant Dany Boon, Yolande moreau a réalisé une jolie prouesse, il ne fallait pas l’oublier !

Voici le mot d’accueil du site :

« 

A propos de ce site …

A l’image du film, ce site a été créé bénévolement par deux porteurs du géant TOTOR, qui, en plus de porter des ossatures en osier, souhaitent continuer à porter cette formidable aventure humaine partagée avec toute l’équipe du film.

 » Quand la mer monte  » est un film dont beaucoup d’habitants du Nord sont fiers.

Loin des clichés habituels du chômage, de l’alcool et du ciel gris, ce film montre des gens du Nord heureux, faisant la fête sans autres artifices que leurs géants, leurs traditions et leurs chansons, et fiers de leur belle région où en plus le soleil est présent (la seule scène de pluie du film a été tournée avec de la pluie artificielle) !

Ce site est un rendez-vous des amoureux de « Quand la mer monte …« . Vous y retrouverez des images, des airs, des histoires qui nous ont fait rêver. Vous découvrirez aussi les petits mots, les coups de gueule, les témoignages qui accompagnent le film. Enfin, toutes les nouveautés concernant le film (sortie du DVD, festivals, distribution à l’étranger) ne manqueront pas d’y figurer.

Merci à toutes les personnes qui spontanément nous ont envoyé des photos, des conseils, des témoignages. Ce site est le votre, continuez à l’enrichir.

Olivier et Xavier »

 

 



LA FEMME-FLIC
2 mars, 2008, 19:53
Classé dans : FILMOGRAPHIE

LA FEMME-FLIC dans FILMOGRAPHIE 9558- 1980- durée : 103mn

Un film de Yves Boisset, avec comme acteurs principaux : Miou-Miou, Jean-Marc Thibault, Leny Escudero.

Corinne Levasseur, inspecteur de police, est mutée dans le nord de la France. Là, elle découvre un réseau de prostitution enfantine dans lequel sont impliquées des personnalités influentes de la région.

C’est pas ce film qui a valorisé notre région, il faut bien le dire. 

Par contre,  je me souviens très bien du bâtiment qui a été transformé en orphelinat pour le film, ce sont aujourd’hui les bureaux du District d’Hénin-Carvin ! Et oui, pour ceux qui ne le sauraient pas ! 

hotelhistorique dans FILMOGRAPHIE

 



LE CHEVAL OUVRIER
29 février, 2008, 22:25
Classé dans : FILMOGRAPHIE

LE CHEVAL OUVRIER dans FILMOGRAPHIE cheval-ouvrier

http://www.dailymotion.com/video/x22frs

 

Résumé :
En plein cœur du bassin minier, un vieil éleveur de Traits du Nord nous transmet sa passion pour les chevaux lourds, avant de partir avec un ancien mineur à la recherche des derniers témoins qui ont travaillé au contact du cheval dans les mines, l’agriculture et la pêche.
La narration de ce film naturaliste prend la forme d’un conte moderne sur la passion qui réunit les hommes et les chevaux de trait.
Un documentaire fiction émouvant conté par Annie Girardot sur une musique originale de Piotr Moss.

Le film « Le cheval ouvrier » a obtenu le second Prix du meilleur documentaire lors de la 7ème édition du festival international Ecofilms de Rhodes, qui s’est tenu sur l’île grecque du 20 au 24 juin. 15 films de 13 nationalités différentes étaient en compétition dans cette catégorie. (www.ecofilms.gr)
“ Le cheval ouvrier ” avait également obtenu le Prix “ Antropologia ambiental ” lors du dernier festival de Seia (Portugal) en novembre 2006.

Produit par STRIANA, France 3 Nord Pas-de-Calais Picardie et le Crrav, « Le cheval ouvrier » – réalisé par Alain Marie – est un documentaire – fiction de 62′. Il retrace de façon lyrique et poétique la vie des chevaux de trait dans les mines du nord de la France.
Annie Girardot prête sa voix à la narratrice du film qui conte la rencontre entre un éleveur de chevaux lourds et un ancien mineur partis à la recherche des derniers témoins à avoir travaillé avec les chevaux dans les mines.

A l’issue de la remise du Prix, le réalisateur a d’ailleurs tenu à le partager avec l’actrice atteinte aujourd’hui de la maladie d’Alzheimer en évoquant l’étrange coïncidence d’un film dont le sujet est lié à la mémoire du travail et qu’il a voulu faire conter par la grande actrice alors qu’il ignorait encore l’existence de sa maladie.

« Le cheval ouvrier » est sorti en DVD le 1er juin 2007. Coédité par NEP TV et réalisé avec la participation du Ministère de l’Agriculture et les Haras Nationaux, le DVD est accompagné d’un livret pédagogique et fera l’objet d’une opération éducative d’envergure nationale auprès des lycées et collèges agricoles.
Le DVD est notamment illustré par un bonus  » Un cheval, un emploi » montrant l’utilisation qui peut être faite du cheval de trait pour les jeunes générations. Le DVD est actuellement disponible dans le réseau commercial.

 



LE BRASIER
28 février, 2008, 23:56
Classé dans : FILMOGRAPHIE

LE BRASIER dans FILMOGRAPHIE B_affiche_581990

 

http://www.dailymotion.com/video/x49o4f

1931 – Nord de la France – Bassin minier

Comme beaucoup de ses compatriotes polonais, Pavlak (Tolsty) est venu en France avec son fils Victor (Jean-Marc Barr) pour travailler dans les mines. Si la boxe a fait de lui une figure marquante de sa communauté, elle n’est pourtant qu’un moyen d’arrondir son maigre salaire au moment où les siens viennent le rejoindre.
Buveur, coureur, bagarreur, Victor va soudainement voir sa vie bouleversée par l’apparition d’une Française, Alice (Maruschka Detmers), une jeune trieuse dont il va tomber follement amoureux.
En dépit de la désapprobation de leurs proches et du mur d’hostilité qui séparent leurs communautés respectives, Alice et Victor vont essayer de vivre une histoire forte, brève, arrachée au temps, au terme de laquelle Victor se voit violemment supplanté par un autre mineur, Emile (Thierry Fortineau) – Français, lui. Très vite son désir d’ailleurs et l’espoir d’une vie meilleure s’effondrent. Séparée d’Alice, Victor est rejeté dans la solitude.


12

La Cuisine au Mexique |
cuisine raffinée pour soiré... |
TRA AMICI |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Recettes "sans" de P'ti...
| sion
| lesrecettesdemaxtokenda